Ma vie n’est pas derrière moi

ni avant

ni maintenant

Elle est dedans

Jacques Prévert

15 February 2007

Philippe Forest

Tsuyo no yo wa
Tsuyo no yo nagara
Sarinagara

Stiam aceasta lume

Efemera ca o roua
Si totusi totusi

Je ne sais pas si je peux écrire quoi que ce soit sur Sarinagara... C’est un livre qui m’a tellement marqué, qui m’a touché à un tel point que je ne peux même pas formuler une opinion cohérente. Ce que j’ai aimé le plus ? La fluidité du texte... il coule, il enveloppe une idée si fine et raffinée dans une toile parfois dorée, parfois grisâtre.

Tous les souvenirs enfin s'effacent. Et puis restent les rêves. Alors, comme ils sont seuls désormais, c'est à eux que l'on confie le souci de sa vie.

Toate amintirile se sterg in cele din urma. Apoi raman visele. Atunci, pentru ca de aici inainte ele singure sunt, lor le incredintam grijile vietii noastre.

Une vraie leçon sur le Japon, un monde si différent que parfois nous ne faisons même pas l’effort de découvrir... nous l’oublions dans son exotisme éloigné. Un roman qui ouvre les yeux vers une sensibilité et un raffinement seulement possibles dans l’univers délicat des cerisiers.

Europa socoate frumos tot ceea ce se inalta maiestuos in spatiu si timp, ceea ce ratiunea ridica spre a dura si spre a-si inscrie semnul in neant. In Japonia insa, frumos este socotit ceea ce se supune legii vide a fiintei si se destrama in chip desfatator, pentru a-i oferi sufletului omului o clipa pura de incantare trista.

E nevoie de multa subtilitate si de indiferenta fata de prejudecatile savante pentru a indrazni sa crezi ca arta - fara a-i nega complexitatea si ambitia - duce la extrema simplitate a unei experiente proaspete si nepasatoare a gandirii.


C'est comme ça toujours que tout commence : lorsque vient la certitude d'avoir touché le fond, d'en avoir fini pour de bon avec le fatigant commerce des pensées, des émotions, des sentiments et qu'il n'est plus possible de se vouer à rien sinon au vide en soi.

Asa incepe totul intotdeauna: atunci cand vine certitudinea de a fi ajuns la fund, de a fi incheiat definitiv cu obositorul schimb de ganduri, de emotii, de sentimente si cand nu mai e cu putinta sa te consacri decat vidului din tine.

Sarinagara est un cadeau, un fragment de vie, un livre qui émane le silence... mais qui transforme les drames dans des sublimes méditations d’une sérénité unique. Cette fois-ci je peux dire : un livre à mon goût !

2 comments:

ionuca said...

Suna foarte interesant, mai ales ca ti-a placut asa de mult. O pun pe wish list :)

Rodocrozit said...

Imi pare bine ca am starnit interesul... Astept pareri :)